Le malheur des uns fait le bonheur d’autres

Suite à une longue et éprouvante maladie, Mambo, le fidèle boxer blanc de ma famille a dû les quitter (7 avril 1997).  Ils ont de suite pensé à adopter un nouveau copain car pour lui, on ne pouvait plus rien. Ils ont eu le choix entre 2 boxers : un fauve et un blanc : c’est moi qu’ils ont choisi.  Il ne faut pas cependant croire qu’en achetant « le même » chien, on va vivre la même histoire car le caractère, les habitudes sont différents.  Il ne s’agit pas là de la prolongation d’un même amour mais le début d’un nouveau.  Je suis persuadé qu’ils vous le feront découvrir car il le mérite aussi, Mambo !

Publicités

faisons connaissance

Je vais vous raconter mon histoire au travers de ces images.  Elle représente ma vie : pleine d’activités et d’amour.  Depuis que j’ai 7 semaines, je partage leur vie et le ferai pendant 7 ans.
 
Le 8 avril 1997, je débarque !
1ère visite, direction Veterinaire : en gros, je vais bien.  Un petit traitement hormonal me sera administré pour des raisons que vous comprendrez plus tard.
 
2ème visite, chez Papy et Mamy à qui on a fait la surprise de ma venue !
 
3ème visite, le voisinage, cette fois !  Que de nouvelles têtes avec qui je dois me familiariser ! Dis Axel, pour se détendre un peu, si on regardait les 101 dalmatiens à la télé ?

Repos bien mérité

Vous savez, pour un chiot il n’est pas toujours facile de trouver sa place dans la voiture.  Maintenant, ça y est, je ne suis plus malade et je sais plus ou moins là où je dois m’installer.  On m’a réservé la place aux pieds de ma maman.  Elle nous convient bien.

pose nonos

Alors, que je vous explique, pendant un certain temps, j’ai trouvé amusant de mastiquer des os.  C’était aussi fatigant, il fallait le mordre jusqu’à ce qu’il devienne suffisamment mou pour le manger vite fait.  J’ai alors trouvé une solution de rechange : j’allais les enterrer pendant un certain temps dans le jardin et lorsque le jardin avait fait le travail à ma place, je les dégustai.  Ma famille ne voyait pas mes manières vraiment hygiéniques et de plus très salissantes !  On a donc réduit ma consommation d’os de buffle !

pose 3

Ah ! C’est beau de me prendre en photo par jour de beau temps !  Mais voyez-vous j’ai fait connaissance avec Madame La Pluie et je me suis demandé ce qu’il m’arrivait.  Il paraît que c’est comme ça pour nous, les chiens, on doit aller se soulager dehors, par tous les temps !(25 avril).

pose 4

Je grandis et grossis à vue d’oeil.  Quand on m’a adopté, je pesais alors 4 kilos, j’en fais 6.5 kilos 18 jours plus tard (26 avril).  En plus de mon repas, j’ai aussi essayé de goûter « mes crottes ».  Je ne vous raconte pas comment j’ai été félicité.

pose 5

Quels sont mes jeux favoris encore ? Ah oui, j’aime beaucoup les boules de tennis.  Sauter et attraper les bulles de savon qu’une bonne âme veuille bien mettre à ma disposition.  J’apprends aussi à respecter ma maison: je m’assieds sur le torchon et on m’essuie les pattes quand je rentre du jardin. (27 avril).

Pose 6

Je commence à m’acclimater à la vie dans cette maison.  Mon meilleur copain est Axel, le petit garçon de la maison.  Avec lui, je partage ses jeux.  De temps en temps, il m’arrive bien de lui attraper une oreille ou une fesse mais c’est sans le faire exprès bien sûr.